Imprimer


Mot du Secrétaire Exécutif

La mise en place de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF) qui constitue la première expérience du genre dans l’espace de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), répond ainsi à la volonté des pouvoirs publics de promouvoir l’inclusion financière à travers une amélioration continue de la qualité de l’offre de produits et services financiers et réduire l’incompréhension et la méfiance dans la relation entre les prestataires de ces services et leurs clients ou usagers, y compris à travers la mission de médiation financière.

Il s’agit incidemment de relever les taux de bancarisation, de l’inclusion financière et de pénétration de l’assurance, en contribuant à la facilitation de l’accès des populations aux services à des coûts plus réduits.

Dans un contexte marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) où la promotion du Low Income Banking (LIB) et du Low Income Insurance (LII) y occupent une place centrale, l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF) entend jouer pleinement le rôle d’épicentre en vue de renforcer son cadre stratégique d’intervention dans l’écosystème pour une grande inclusion financière à travers l’amélioration continue de la qualité des services financiers, la mission de veille, la vulgarisation des meilleures pratiques par le biais d’une politique d’éducation financière de masse et une protection efficiente des clients grâce au dispositif gratuit de médiation.

La réalisation de ce vaste chantier se matérialise à travers une démarche inclusive et une adhésion des acteurs du secteur, à savoir les opérateurs de services financiers (banques, SFD, compagnies d’assurance et Poste, émetteurs de monnaie électronique), les autorités de contrôle et de régulation ainsi que les associations de consommateurs aux objectifs susvisés ainsi que leur entière collaboration.

- Mamadou Habib NDAO
Secrétaire exécutif de l’OQSF